Mon chien est agressif : cause, solution

Les thèmes abordés

agressivite_chien

Mon chien est agressif avec les inconnus ou certaines personnes ! Mon chien est agressif avec moi ! Mon chien est agressif envers les autres chiens ! Mon chien est agressif avec les mâles ! Mon chien est agressif en laisse ! Mon chien est agressif quand il a peur ! Mon chien devient agressif en vieillissant ! Comment calmer ou rééduquer un chien agressif ? Comment empêcher un chien de mordre ? Faut-il euthanasier un chien agressif ?

Vous reconnaitrez sûrement vos propos dans ces situations fréquemment évoquées. Chez le chien, l’agressivité est considérée à juste titre comme gênante ou dangereuse. Cependant, il faut savoir que les conduites agressives font partie intégrante du répertoire comportemental normal du chien.

C’est pourquoi, avant d’étiqueter un chien comme agressif, il est nécessaire de distinguer la frontière entre une agression pouvant être considérée comme normale (isolée et adaptée à un contexte donné) et un chien agressif de façon pathologique. Avant tout, il est nécessaire de différencier agressivité et agression.

Découvrez les conseils du Dr Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste, et des réponses aux questions que vous vous posez sur le comportement agressif de votre chien…

Différence entre agressivité et agression

Mon chien est agressif et me mord

L’agressivité chez le chien

L’agressivité n’est pas une fatalité car le chien ne naît pas agressif ou ne le devient pas par prédisposition génétique ! Aucune étude ne prouve cela 🙂

En réalité, l’agressivité représente un état dans lequel un chien va produire un grand nombre d’agressions. Cet état dépend de nombreux paramètres qui peuvent être de deux origines :

• Comportementale : par exemple, si votre chien est stressé ou anxieux.

• Organique : si votre chien présente une affection qui atteint son organisme. Par exemple, s’il souffre d’une otite particulièrement douloureuse et qui augmente son irritabilité.

L’agression chez le chien

Une agression est une séquence produite que produite le chien dans le but de menacer un autre individu ou de l’atteindre physiquement.

Il s’agit d’une modalité de réponse mise en œuvre en cas de conflit lorsque le chien a épuisé les autres possibilités de réponse (par exemple, fuir ou éviter la source du problème).

Les agressions sont classées en fonction de leur contexte d’apparition, c’est-à-dire de leur élément déclencheur. On reconnaît ainsi 6 types majeurs d’agression :

• L’agression prédatrice.

• L’agression “hiérarchique”.

• L’agression par irritation.

• L’agression territoriale et maternelle.

• L’agression par peur.

Les 6 types d’agression chez le chien

Mon chien est agressif et mord

En fonction de la cause déclenchante, on reconnaît différents types d’agression détaillés ci-dessous.

Mais attention à ne pas prendre au pied de la lettre les exemples cités dans cet article !

Par exemple, un enfant peut être agressé par un chien qui n’a pas été correctement socialisé aux enfants, il s’agira dans ce cas d’une agression de prédation comme dans l’exemple ci-dessous, mais il peut également l’être pour toute autre raison. Ainsi si l’enfant dérange un chien profondément endormi dans son panier, il s’agira cette fois d’une agression par irritation…

Le contexte est donc déterminant pour savoir de quoi l’on parle !

L’agression prédatrice chez le chien 

C’est une agression dont le but est la chasse d’une proie. Elle aboutit à la mise à mort de cette dernière.

Il s’agit de la seule agression qui ne soit pas relationnelle car celle-ci répond exclusivement à une motivation d’ordre alimentaire.

Mon chien attaque les enfants !

La prédation ne s’exerce pas sur les espèces auxquelles l’animal est socialisé, c’est pourquoi, la socialisation à l’humain est une condition sine qua non à l’intégration d’un chien dans une famille.

Lorsque la séquence existe, elle est incurable. L’euthanasie demeure la seule solution lorsque l’humain en est la cible.

Mon chien attaque les petits chiens !

Certains chiens mal socialisés à leurs congénères, par exemple un Berger Allemand envers un Yorkshire Terrier,  peuvent également présenter des agressions de prédation envers ceux-ci.

L’agression “hiérarchique” chez le chien

Mon chien grogne sur moi ! Mon chien me mord ! Mon chien attaque les autres chiens !

Le but de l’agression hiérarchique est de permettre au chien de gérer et de réguler les relations sociales dans le groupe.

Elle apparaît dans les “conflits hiérarchiques” entre deux chiens ou entre un humain et un chien, notamment lors de compétition pour l’accès à :

• L’alimentation.

• Une place privilégiée comme le lit, le canapé, un siège précis de la voiture…

• Un individu du groupe, pour être à son contact.

• La sexualité.

L’agression par irritation chez le chien

L’agression par irritation se manifeste quand le seuil de tolérance du chien est dépassé.

La séquence agressive produite par le chien agressé permet de repérer sa position hiérarchique (davantage dominant ou plutôt dominé) par rapport à l’individu agresseur (chien ou humain).

On trouve de nombreuses causes déclenchantes aux agressions par irritation :

• La douleur : mon chien mord quand je le soigne !

Un chien qui a mal peut grogner puis mordre son maître si celui-ci continue de le toucher alors que le chien a émis des grognements de menace sollicitant l’arrêt du contact. C’est fréquemment le cas des chiens qui souffrent de maladie articulaire comme l’arthrose par exemple, de gingivited’otite chronique… Chez ces derniers, les soins locaux des oreilles deviennent progressivement de plus en plus difficiles à réaliser !

En effet, l’agression par irritation est fréquente chez le chien lors de soins. Lorsqu’elle s’instrumentalise, c’est-à-dire que le chien ne prévient plus avant de mordre, ce qui est fréquent, elle devient rapidement un obstacle à la réalisation des soins.

• La frustration : mon chien mord quand il est frustré !

Un maître qui remplace une récompense habituelle par une punition peut déclencher par frustration une agression chez son chien !

• La privation : mon chien mord quand il a soif ou faim !

Un chien privé d’eau ou de nourriture au point de déclencher une soif ou une faim importante peut agresser son maître !

• La contrainte physique : mon chien mord quand je le caresse !

Un maître qui poursuit un contact pour des caresses, des soins ou un brossage après que des signaux de rupture de contact, comme un grognement ou un détournement de la tête, aient été émis par le chien, risque de se faire agresser !

• La manipulation dans un contexte de crainte : mon chien mord chez le vétérinaire !

Un chien qui se rend chez le vétérinaire pour sa visite vaccinale peut agresser le vétérinaire qui l’examine car son seuil de déclenchement est fortement abaissé par l’état de crainte !

L’agression territoriale et maternelle chez le chien

Le but de l’agression territoriale et maternelle est la protection du territoire ou des petits.

Mon chien mord les gens qui rentrent chez moi !

L’agression territoriale apparaît lors d’intrusion sur le territoire du chien.

Ma chienne grogne quand on s’approche de ses jouets !

L’agression maternelle apparaît en présence des chiots, ou lors de grossesse nerveuse – la chienne protège alors ses jouets – en particulier chez la chienne dominante.

L’agression par peur chez le chien

Mon chien mord quand il a peur !

Le but de l’agression par peur est la survie. Elle apparaît lorsque la fuite du chien est impossible.

Il s’agit d’une agression incontrôlée pouvant être responsable de blessures particulièrement graves.

Elle se produit en particulier si on cherche à attraper un chien réfugié dans un coin ou sous un meuble car le chien n’a pas la possibilité de fuir.

Dans ce cas, il est préférable de faire sortir le chien en l’appelant avant de le toucher.

Pourquoi mon chien devient agressif

Pourquoi mon chien est agressif

Tout au long de sa vie, votre chien sera soumis à des variations de son environnement, que celles-ci soient physiques ou sociales, susceptibles de déclencher possiblement chez lui une ou plusieurs réactions agressives.

Sans établir une liste exhaustive de ces différents facteurs, ni promulguer une recette miracle anti-agressivité, le respect des conseils qui suivent et un minimum de bon sens vous permettront sans doute d’éviter de gros problèmes !

Car ces remèdes sont les réponses logiques aux causes qui déclenchent les comportement agressifs.

L’éducation de votre chien 

Commencer sans attendre l’éducation de votre chien dès son adoption constitue votre premier devoir envers lui !

Sachez tout d’abord qu’un bon équilibre émotionnel acquis dès le plus jeune âge par votre chien est fondamental pour prévenir les agressions à l’âge adulte. Celui-ci dépend principalement des conditions dans lesquelles votre chien s’est développé, ainsi que du comportement de sa mère ! Ainsi la compagnie de la mère et/ou celle d’autres chiens adultes équilibrés et non stressés jusqu’à l’âge de 2 mois est également un pré-requis important pour un bon développement comportemental de votre chien !

Commencez donc par vérifier les conditions d’élevage de votre chien et ensuite assurez-vous de la continuité de ces bonnes conditions en prenant les choses en main dès l’arrivée de votre chien à la maison ! Sachez qu’une bonne socialisation, une bonne tolérance des bruits de la ville, une bonne capacité à se contrôler ne sont pas des compétences innés chez votre chien !

Il est donc primordial que votre chien ait été correctement socialisé à l’humain et en particulier aux enfants. Il doit avoir été habitué dès le plus jeune âge aux bruits de la ville ! Et doit également être capable de se contrôler et de s’arrêter en toute circonstance. En particulier, il ne doit pas continuer de vous mordiller ou mordiller votre peau ou vos habits au delà de l’âge de 2 à 3 mois maximum.

Les ordres de base doivent avoir été inculqués selon des méthodes positives en excluant toute contrainte ou punition physique. En particulier, à partir de 3-4 mois, il est interdit de prendre votre chien par la peau du cou !

L’intégration de votre chien dans la famille

Favoriser une bonne intégration de votre chien dans la famille en entretenant des relations complices est un préalable important pour limiter l’évolution de comportements agressifs.

En effet, saviez-vous que l’agressivité chez le chien est très souvent liée à des erreurs de communication aboutissant généralement à un état anxieux.

Le chien peut comprendre beaucoup de choses, mais il possède ses limites, qui, si nous les connaissons, permet de réagir de façon plus appropriée que si nous surestimons le potentiel intellectuel de notre chien.

Comment éviter de funestes erreurs 

Tout d’abord il est possible d’éviter de gros problèmes en favorisant un attachement de qualité avec votre chien car il vous permettra de développer des liens complices avec celui-ci. Cette complicité sera favorisée par des activités communes comme les balades ou encore les jeux.

Des limites claires avec des autorisations et des interdits permettront à votre chien de trouver sa place dans la famille. Des ordres ambigus sont l’ennemi mortel d’une bonne et fluide communication ! Les rituels ont aussi leur importance pour établir une relation stable et paisible avec votre chien.

Ainsi à partir de la puberté, c’est le renvoi au panier qui permet au maître de manifester sa réprobation en cas de nécessité. Le renvoi de votre chien au panier se fait en le regardant sur la croupe, en montrant le panier et en lui donnant l’ordre bref et ferme d’y aller, en précédant l’ordre “panier” ou “ta place” de son prénom. Le panier ne doit pas être vécu par votre chien comme une punition mais comme un refuge rassurant dans lequel il ne sera pas dérangé 🙂

Par opposition, l’accueil du chien se fait en position accroupie d’une voix joviale, en l’appelant par son prénom et en le regardant amicalement pour l’inviter à venir. Une caresse, une félicitation ou même une friandise peut être utilisée en guise de récompense d’être venu.

Les chiens au tempérament affirmé et impulsif sont particulièrement concernés par la nécessité d’une éducation précoce mais toujours douce ! le maître doit pouvoir contrôler son chien sans jamais le malmener ni crier dessus mais en adaptant toujours sa posture et sa gestuelle à l’ordre voulu.

Que dites-vous à votre chien avec votre corps 

Savez-vous que votre posture et votre gestuelle en disent long à votre chien sur vos intentions ?

Que dis-je avec mon regard à mon chien 

• La direction de mon regard

Si je regarde mon chien dans les yeux et que je suis dans une posture d’invitation et que les autres signaux que j’envoie vont dans le même sens (je l’appelle gentiment en m’accroupissant et en tapotant ma cuisse), alors c’est un signe amical.

Si je regarde mon chien dans les yeux et que le contexte est conflictuel, mon chien peut interpréter cela comme comme une provocation.

Si je détourne le regard ou que je regarde à côté, j’indique à mon chien ma neutralité ou ma soumission.

Si je regarde mon chien sur la croupe en lui donnant un ordre, je lui indique ma “supériorité” et l’encourage à m’obéir.

• La persistance de mon regard

Si je regarde mon chien en continu, je lui indique ma “supériorité” et l’engage à m’obéir mais dans un contexte conflictuel, il peut interpréter cela comme une provocation.

Si mon regard est interrompu, il interprète cela comme un signal d’apaisement ou un signe de soumission.

Que dis-je avec mon torse à mon chien 

Si mon torse est incliné vers l’avant, mon chien interprète cela comme un signe de “supériorité” et je l’engage à m’obéir, à condition que tous les signaux émis en parallèle (tonalité et intensité de la voix, direction et persistance du regard… ) soit congruents, c’est-à-dire aillent dans le même sens.

Si mon torse est maintenu à la verticale, mon chien interprète cela comme une posture de neutralité.

Si mon torse est incliné vers l’arrière, mon chien interprète ma posture d’approche comme dominée.

Que dis-je avec mes mouvements à mon chien 

• Ma vitesse de déplacement

Si je me déplace trop vite en direction de mon chien, il peut se sentir agressé.

Si j’approche de mon chien à vitesse constante, selon le contexte il interprète cela soit comme une posture de neutralité, soit comme une “supériorité” qui l’engage à m’obéir.

Si j’approche de mon chien de façon hachée en m’arrêtant plusieurs fois, il interprète ma posture d’approche comme dominée.

• Ma trajectoire

Selon que je ressens de l’inquiétude ou de l’assurance, j’effectue un détour ou au contraire me dirige directement vers mon chien.

Le contournement et l’abord par la croupe est interprété par mon chien comme une approche dominée.

La trajectoire directe est au contraire interprétée par mon chien comme une approche de “supériorité”.

La contagion des émotions entre vous et votre chien

Penser à garder votre calme et ralentir votre respiration si vous êtes stressé est important pour éviter de transmettre votre nervosité à votre chien !

N’oubliez pas que votre chien est également une vraie éponge émotionnelle Alors veillez à ne pas le contaminer par vos émotions négatives et votre stress en particulier. Celui-ci pourrait également augmenter son stress et lui signifier la présence d’un danger favorisant une éventuelle réaction agressive !

Le langage de votre chien, les signaux canins

Apprendre à décoder les signaux que votre chien vous envoie est fondamental pour apprendre à mieux communiquer avec lui !

Un chien inquiet peut émettre différentes postures ou attitudes qui doivent vous alerter sur son état émotionnel et le risque éventuel d’agression dans le cas où vous ne comprendriez pas son message ! En effet, un chien inquiet ou craintif est un chien qui peut mordre pour chercher à se défendre ! Ne forcez donc jamais le contact dans ces cas-là !

Prenez également soin d’écarter les jeunes enfants de votre chien s’il est inquiet. Car les signaux de menace émis par les chiens ne sont pas décelés ni interprétés comme tels par les enfants. D’où le risque important de morsures dans ces situations !

Mon chien baille

Une situation qui inquiète votre chien peut le faire bailler. Le bâillement n’est pas forcément le signe que votre chien a sommeil !

Mon chien sort et rentre sa langue plusieurs fois d’affilée

Un chien qui rentre et sort sa langue plusieurs fois d’affilée exprime de cette manière son inquiétude ou le malaise qu’il ressent sur le moment.

Mon chien cligne des yeux

Une situation inconfortable peut amener votre chien à cligner des yeux.

Mon chien détourne la tête et/ou le regard

Le détournement du regard ou de la tête est fréquent lors de situation stressante pour le chien mais c’est également un fort signal d’apaisement lors de rencontre entre deux congénères.

Mon chien met ses oreilles en arrière

Si votre chien abaisse ses oreilles en arrière, c’est signe qu’il est inquiet.

Mon chien hérisse son poil

Un chien qui a peur hérisse le poil de son dos. Attention il s’agit également d’un signal d’intimidation (qui permet de paraître plus imposant) dans certaines situations.

Mon chien se met en posture de soumission sur le dos

Une rupture de contact par l’adoption de la posture de soumission sur le dos peut être ainsi demandée par votre chien lors de situation inconfortable. Cela manifeste un fort signal d’apaisement.

Mon chien se met en retrait n relevant la patte avant

Cette posture également signe d’inconfort ne doit pas être confondue avec la posture d’arrêt des chiens de chasse.

Mon chien retrousse ses babines

Si votre chien retrousse les babines, c’est qu’il est inquiet, il peut ensuite se mettre à grogner.

Mon chien s’assied ou se couche

Lors de situation stressante ou conflictuelle, la posture assise ou couchée de votre chien permet également de désamorcer la tension de l’interaction. C’est un signal fréquent d’apaisement dans une relation entre congénères ou lors d’énervement du maître.

Mon chien se gratte le corps avec une patte arrière

Le chien qui se gratte avec sa patte arrière est un signe fréquemment associé à une contrainte exercée par le maître sur le chien.

Mon chien aboie

Si votre chien est stressé, il peut se mettre à aboyer.

Mon chien se met en posture pour jouer

Si votre chien se présente à vous en posture d’appel au jeu, c’est-à-dire train postérieur relévé et antérieurs tendus au sol, cela signifie qu’il utilise ce moyen comme stratégie de diversion.

Mon chien s’immobilise, évite, ralentit son allure, contourne ou approche un congénère en biais, le bloque ou lui tourne le dos…

Toutes ces façons d’aborder un congénère par votre chien montrent que celui-ci n’est pas du tout rassuré 😉

Le caractère de votre chien

Prendre en compte la nature de votre chien est un élément important pour prévoir ses réactions sans les anticiper avec stress !

Si la génétique n’a pas d’influence directe sur l’expression des comportements agressifs, elle peut cependant  influencer indirectement les réactions de votre chien. Notamment par le biais de son tempérament et/ou de son degré d’impulsivité

Selon que votre chien a un tempérament plus ou moins affirmé par exemple, les évènements ne seront pas perçus de la même manière et ses réactions peuvent radicalement varier ! Ainsi en cas de conflit, un chien qui possède un tempérament très affirmé peut facilement manifester son désaccord en grognant voire en mordant, ceci d’autant plus qu’il possède beaucoup de privilèges !

Un chien craintif quant à lui peut être prédisposé à agresser s’il a appris que c’est la seule façon de fuir le danger !

Par ailleurs, une réaction agressive produite par un chien impulsif et réactif qui aurait des prédispositions raciales, comme le Malinois par exemple, aura des conséquences proportionnelles au niveau de réactivité du chien !

Mon chien est agressif avec les autres chiens

Pourquoi mon chien est agressif

De nombreuses causes à l’agressivité entre chiens

Très souvent, parce que les maîtres craignent les conflits entre chiens, ils anticipent la situation ! Ainsi progressivement beaucoup de chiens se désocialisent ou associent une rencontre avec un congénère à un danger.

Mais l’agressivité entre chiens peut être également être la résultante d’une mauvaise expérience et la manifestation d’un état phobique !

Comme ce peut également être un problème de non respect du code canin de bonne conduite entre deux chiens mâles ou de compétition pour l’accès à une ressource !

Quelle que soit la raison, une re-socialisation est nécessaire et ne s’improvise pas, c’est pourquoi l’appel à un vétérinaire comportementaliste est une étape importante de la prise en charge !

Améliorer la communication entre chiens

Si en cas d’agressivité entre chiens la ou les causes doivent d’abord être identifiées pour adapter la thérapie comportementale, cinq conseils simples permettent déjà d’améliorer la communication entre chiens :

• En premier lieu, utiliser la muselière à titre préventif peut être utile pour vous rassurer et diminuer d’emblée les risques de conflit avec les autres chiens.

• L’idéal peut être un chien thérapeute équilibré qui serve de modèle de communication à votre chien. Celui-ci lui enseignera tout naturellement les règles de communication canine.

• Lorsque les conflits concernent les chiens d’un même groupe, au sein de la famille par exemple, il est bon de rétablir entre les chiens des rapports acceptables par chacun, en évitant notamment de leur imposer une hiérarchie arbitraire.

• Il est bon que le contact entre les chiens puisse être renoué dans un espace  où ceux-ci évoluent en liberté, si possible à l’aide d’un éducateur canin.

• Le jeu peut également être utilisé pour occuper votre chien, en particulier lorsque les troubles de la communication concernent des chiens étrangers à son groupe.

Prévenir les problèmes de communication entre chiens

La mise en place d’une communication efficace entre chiens dès l’adoption est encore le mieux car comme le dit le dicton “mieux vaut prévenir que guérir” 😉 Voici des conseils supplémentaires précieux 🙂

• Les apprentissages de base pour éviter les conflits entre chiens

Cela passe notamment par l’apprentissage des ordres de base comme le “assis” ou le “attends” et l’apprentissage de la marche en laisse.

• La gestion des rencontres entre chiens

Cela passe également par une bonne gestion des rencontres. Pour cela gardez en tête trois choses importantes :

N’anticipez-pas votre éventuelle crainte de la rencontre en tirant sur la laisse ou en prenant votre chiot ou votre chien dans les bras si son format vous le permet ! Cela reviendrait à lui apprendre que les autres chiens représentent un danger pour lui et risquerait de déclencher chez lui des comportements agressifs défensifs ! Ce que vous voulez justement éviter !

La solution idéale consiste au contraire à détacher la laisse et de demander dans la mesure du possible à la personne d’en face d’en faire autant avec son chien 😉 Si cela s’avère impossible, le mieux est de ne manifester aucune émotion tout en évitant la rencontre 🙂

Favorisez les rencontres en liberté dans des lieux calmes et spacieux comme la forêt, les parcs ou certains clubs d’éducation.

• La gestion des bagarres entre chiens

Si un bagarre éclate entre votre chien et un de ses congénères, respectez les consignes de bases :

N’intervenez-pas, cela n’arrangerait rien et en outre vous risqueriez de vous faire mordre !

Partez dans la direction opposée de la bagarre en rappelant distinctement votre chien ! Expliquez brièvement au maître de l’autre chien qu’agir ainsi est la meilleure solution pour résoudre pacifiquement le conflit 🙂

Mon chien est agressif envers les humains

Mon chien est agressif envers moi

Si votre chien est devenu agressif avec vous, peu importe la cause, une succession de malentendus se sont probablement enchainés et l’agression est devenue la seule réponse possible pour votre chien. La communication entre vous s’est petit à petit dégradée et un état anxieux s’est certainement installé chez votre chien.

Sans prise en charge personnalisée de votre chien par un vétérinaire comportementaliste qui aura au préalable éliminé une cause organique, son mal-être peut s’intensifier et votre relation devenir une situation à risque pour vous, si ce n’est pour les autres membres de votre famille !

Mon chien est agressif envers les inconnus

La crainte envers les étrangers peut avoir toujours été ou apparaître dans le temps. L’âge d’apparition, mais également le contexte déclencheur, l’âge de votre chien, ses problèmes éventuels de santé sont autant de facteurs à prendre en considération dans l’analyse comportementale.

Encore une fois, il n’existe pas de recette miracle. Le vétérinaire pourra vous proposer une prise en charge adaptée après avoir exclu une maladie organique.

Améliorer la communication entre chiens et humains

Si en cas d’agressivité entre chiens et humains, la ou les causes doivent d’abord être identifiées pour adapter la thérapie comportementale, quatre conseils simples permettent déjà d’améliorer la communication entre chiens et humains :

• Il vous faut d’abord apprendre et comprendre les signaux de communication émis par votre chien afin de pouvoir l’encadrer à la manière d’un de ses congénères.

• Utiliser des ordres simples pour rétablir une communication fluide est une technique qui a fait ses preuves 😉 Par exemple, réapprendre le “assis” ou le “attends” à votre chien à l’aide de friandises pour renforcer positivement les bons comportements de votre chien est très aisé 🙂

• Limiter les phrases longues et vides de sens pour votre chien en utilisant davantage la communication non verbale afin de diminuer les incohérences qui pourraient naître n’est pas négligeable.

• Si nécessaire clarifier dans la tête de votre chien sa position dans la famille en lui fixant des limites claires est important : n’hésitez pas à lui donner des autorisations et à lui poser des interdits.

Prévenir les problèmes de communication entre chiens et humains

La mise en place d’une communication efficace chiens et humains dès l’adoption est encore le mieux car comme le dit le dicton “mieux vaut prévenir que guérir” 😉 Voici des conseils supplémentaires précieux 🙂

• Une complicité relationnelle pour partir sur de bonnes bases

Pour éviter les problèmes de communication et donc d’agressivité avec vous, vous commencerez par développer un attachement de qualité avec votre chien car celui-ci vous permettra de développer des liens complices avec lui. Cette complicité sera favorisée par des activités communes comme les balades ou encore les jeux.

• Des limites claires pour éviter les ambiguïtés

Puis il sera nécessaire de cadrer votre chien avec des repères clairs, notamment au moment de la puberté.

Des limites claires avec des autorisations et des interdits permettront à votre chien de trouver ses marques et sa place dans la famille. Des ordres ambigus sont l’ennemi mortel d’une bonne et fluide communication ! Les rituels ont aussi leur importance pour établir une relation stable et paisible avec votre chien.

Ainsi à partir de la puberté, c’est le renvoi de votre chien à son panier ou à sa place qui permet au maître de manifester sa réprobation en cas de nécessité. Le renvoi de votre chien au panier se fait en le regardant sur la croupe, en montrant le panier et en lui donnant l’ordre bref et ferme d’y aller, en précédant l’ordre “panier” ou “ta place” de son prénom. Le panier ne doit pas être vécu par votre chien comme une punition mais comme un refuge rassurant dans lequel il ne sera pas dérangé 🙂

Par opposition, pour faire venir votre chien à vous, mettez-vous en position accroupie et appelez-le par son prénom d’une voix joviale tout en le regardant amicalement pour l’inviter à venir. Une caresse, une félicitation ou même une friandise peut être utilisée en guise de récompense d’être venu.

Les chiens au tempérament affirmé et impulsif sont particulièrement concernés par la nécessité d’une éducation précoce mais toujours douce ! le maître doit pouvoir contrôler son chien sans jamais le malmener ni crier dessus mais en adaptant toujours sa posture et sa gestuelle à l’ordre voulu.

Traiter l’agressivité de mon chien

Mon chien est agressif

L’agressivité chez le chien peut apparaître pour une multitude de raisons. Qu’il s’agisse d’une réaction normale de défense ou de la manifestation d’un état anxieux…

Consulter un vétérinaire comportementaliste

Un comportement agressif qui augmente en fréquence ou en intensité chez un chien ne doit pas être pris à la légère et nécessite toujours  de réaliser une analyse comportementale par un vétérinaire comportementaliste pour en comprendre la raison et ajuster le traitement.

Ainsi si vous observez des signes d’agressivité inhabituels ou croissants chez votre chien, il est donc fortement conseillé de consulter un vétérinaire comportementaliste diplômé ou compétent en comportement, afin de procéder à un bilan comportemental de votre chien.

Au cours de celle-ci, le vétérinaire examinera votre chien et vous posera différentes questions afin d’analyser l’ensemble des éléments permettant une prise en charge adaptée de votre chien.

Très souvent il est nécessaire de réaliser des tests sanguins complémentaires pour vérifier que la glande thyroïde fonctionne correctement. En effet, l’hypothyroïdie est une maladie fréquente chez le chien qui peut être responsable d’anxiété et par voie de conséquence de d’agressivité ou aggraver les symptômes de celles-ci. Son dépistage et son traitement sont donc importants.

Analyser les séquences d’un chien agressif

Au cours de la consultation de comportement, le vétérinaire s’attardera à déterminer les types d’agressions en cause, à repérer leurs circonstances d’apparition et à analyser leur déroulement.

Cette analyse est importante pour la mise en place de la thérapie.

Evaluer la dangerosité d’un chien agressif

La consultation d’un chien agressif consiste également à évaluer la dangerosité du chien.

Cette évaluation est indispensable pour définir un pronostic.

La composition du groupe dans lequel vit le chien (famille avec enfants ou homme célibataire par exemple), ses conditions de vie (milieu familial ou milieu isolé) sont notamment des facteurs importants à prendre en ligne de compte dans l’évaluation de la dangerosité du chien et du pronostic.

Ainsi, le risque représenté par un chien de race moyenne très agressif au sein d’une famille avec enfants en bas âge est probablement plus important que celui représenté par un chien de garde de grande race conduit par un maître chien.

Rééduquer un chien agressif

Lorsque le traitement est possible, la prescription d’un médicament par le vétérinaire permet de réduire l’impulsivité du chien afin de contrôler l’apparition des séquences agressives. Le médicament permet également de diminuer l’anxiété, souvent présente.

Très souvent les perturbations émotionnelles du chien font que la communication avec son entourage est très difficile. Un trouble de la communication peut être à l’origine de l’état agressif ou venir le compliquer.

Le vétérinaire proposera donc une thérapie comportementale après avoir réalisé un bilan de comportement dans lequel il aura identifié l’ensemble des éléments à l’origine de l’agressivité.

Le rétablissement d’une communication fluide avec son entourage permettra de lever les ambiguïtés perçues par le chien et permettra de faciliter la mise en place de nouveaux rituels et apprentissages.

Au besoin, le vétérinaire proposera au maître l’aide d’un éducateur pour faciliter la mise en place de la thérapie.

Stérilisation et agressivité chez le chien

Castration et agressivité du chien mâle

La castration n’est pas LE remède à l’agressivité du chien mâle ! En effet, sachez que la castration ne donne pas forcément de résultat probant lors d’agressivité chez le chien !

Une étude scientifique à grande échelle a montré qu’au vu du nombre de facteurs influençant les comportements agressifs chez le chien, aucune preuve ne permet de conclure que la castration améliore l’agressivité du chien envers les autres chiens ou les personnes familières du chien, et ceci indépendamment de l’âge à laquelle elle est pratiquée !

Cette étude tenterait même à montrer que la castration favoriserait un risque minime d’agression envers les personnes étrangères du chien !

Si nous évoquons ici plus particulièrement l’agressivité entre congénères et l’agressivité envers les personnes familières et/ou étrangères du chien, c’est parce qu’il s’agit des situations les plus fréquentes à l’origine d’une demande pressante des maîtres.

Si la castration des mâles n’est pas le remède à l’agressivité, elle possède cependant un intérêt lors de conflits entre chiens en présence de femelles en chaleurs dans le voisinage car elle fait alors disparaître les situations de compétition sexuelle à l’origine des bagarres. Elle présente aussi l’avantage de diminuer le nombre de combats dans un groupe.

Faire un test avant de castrer un chien mâle

Avant de castrer votre chien mâle, il est fortement conseillé d’effectuer un test de castration qui consiste en la pose d’un implant sous la peau de votre chien. En effet, la castration est un acte chirurgical définitif et irréversible.

A durée de 6 ou 12 mois en fonction du dosage, l’implant permet de stopper la sécrétion de testostérone et d’évaluer ainsi dans quelle mesure la castration chirurgicale serait efficace en en mimant les effets.

La pose de l’implant est un acte bénin et indolore qui ne nécessite pas d’anesthésie. Elle peut être réalisée par votre vétérinaire traitant au cours d’une consultation classique.

Vous serez toujours libre après de décider ou non de castrer votre chien.

Ovariectomie et agressivité chez la chienne

La principale indication de l’ovariectomie chez la femelle agressive sont les troubles de l’humeur accompagnés de comportements agressifs au moment des chaleurs.

En dehors de ce contexte,  stériliser une femelle agressive présente peu d’intérêt. Il arrive même qu’on observe l’effet inverse, c’est-à-dire une augmentation de ces comportements agressifs.

La stérilisation de la femelle ne constitue donc pas non plus LE remède à l’agressivité 🙂 Pour résoudre des comportements agressifs chez une femelle, il faudra consulter un vétérinaire comportementaliste qui procèdera à un bilan comportemental.

Jouets pour calmer mon chien

Donner un jouet à mon chien qui fait des bêtises

Un chien agressif est un chien qui a besoin d’être canalisé et apaisé 🙂 Pour accroître la complicité avec votre chien, répondre à ses besoins d’activité et favoriser son bien-être, usez et abusez des jeux ! N’hésitez-pas à proposez à votre chien toutes sortes de jouets, ceux-ci permettront de diminuer son stress et contribueront à sa ré-éducation s’il est agressif. Votre relation n’en sera que plus harmonieuse 🙂

Les jouets creux distributeurs d’aliment

Les jouets creux servent à délivrer des récompenses alimentaires ou à distribuer la ration alimentaire. Ils possèdent pour avantage de ralentir la prise alimentaire (ce qui est très bien pour les chiens boulimiques ou voraces) tout en occupant le chien et en lui procurant plaisir et apaisement. La concentration du chien est également favorisée. On distingue :

Les jouets pour chien en caoutchouc et très résistants, comme les kongs

On proposera des kongs que l’on peut garnir de croquettes ou d’aliment humide ou d’alimentation molle :

• Le jouet peut être également laissé au congélateur toute une nuit et être proposé ensuite à l’animal lorsqu’il est laissé seul. Cela l’occupera longtemps. Dans ce cas, on pensera à adapter la ration alimentaire en conséquence, en la diminuant.

• On peut également accrocher le kong en hauteur pour qu’il soit accessible à la mâchoire du chien, cela aura l’avantage d’occuper l’animal plus longtemps car la difficulté sera augmentée.

• On peut même distribuer les repas dans le kong au lieu de la gamelle 🙂 Dans ce cas, on prépare une gamelle dans laquelle on mélange les croquettes légèrement humectées avec un peu de pâtée. Idéalement on choisit une pâtée avec une formule équilibrée, de la même marque que les croquettes. Puis on remplit le kong avec le mélange de façon à bien coller ce-dernier aux parois du jouet pour accroître la difficulté pour votre chien. Cela durera ainsi plus longtemps et occupera votre chien tout en le fatiguant 😉

Les jouets pour chien en élastomère, toujours résistants mais plus souples et plus élastiques

Ces jouets seront particulièrement recommandés pour les chiens machouilleurs et destructeurs. On pourra les employer de la même manière que les kongs.

Les jeux cognitifs éducatifs ou jeux de stratégie pour chien

Encore appelés puzzle feeders, ils permettent d’allier activité ludique et résolution de problème tout en stimulant le chien avec la recherche de la récompense alimentaire.

On peut les laisser au chien pour l’occuper si l’on doit s’absenter ou les utiliser en interaction avec lui dans le calme, cela favorise le lien et les échanges positifs. Il existe en général 3 niveaux de difficulté pour les jeux de stratégie.

Les os à ronger, les bois de cerf pour chien

Il faut éviter de donner les os de viandes à cause du risque digestif +/- occlusif et préférer les os du commerce spécialement conçus pour les chiens ou encore les bois de cerf qui ont une durée de vie à toute épreuve !

Les tapis de fouille pour chien

A acheter dans le commerce ou à réaliser soi-même, il s’agit de dissimuler dans un tapis de fibres en tissu épais des croquettes et de les faire trouver par son chien. On peut réaliser la même chose dans son jardin si on a la chance d’en posséder un, en “saupoudrant” une petite superficie du gazon avec les croquettes.

jouet-alimentaire-commerce-chien-fugue-fugueur

Les autres jouets non alimentaires pour chien

Toutes sortes de jouets non liés à l’alimentation peuvent être également utilisés : balles à lancer ou avec lesquelles le chien s’amuse seul, cordes à noeuds à laisser au chien.

Idées reçues concernant le chien agressif

Mon chien est agressif

Un chien qui a agressé une fois recommencera

Cela est faux.

Un chien n’est pas condamné à agresser de façon répétée. Chaque cas est particulier et doit être analysé afin de trouver la cause de l’agression. Une consultation auprès d’un vétérinaire compétent en médecine comportementale est indispensable afin de :

• Réaliser un diagnostic qui orientera le traitement.

• Traiter le chien avant que le problème ne s’aggrave, en recherchant un éventuel trouble de la relation ou toute autre affection comportementale.

Un chien qui a mordu, recommencera car il a le goût du sang

Cela est faux.

Le comportement de mordre n’est pas une histoire de goût ! C’est une situation extrême qui intervient en cas de nécessité pour le chien car c’est alors la seule réponse possible pour lui dans une situation clairement identifiée.

Elle est le fait de chien parfaitement équilibrés. Rappelons-le une fois encore : les séquences agressives appartiennent au répertoire comportemental normal du chien !

Les chiens mâles sont plus agressifs que les chiennes

Cela est vrai mais à nuancer.

Il semble que les mâles aient plus tendance à déclencher des réactions agressives que les femelles.

Mais cela reste à nuancer en fonction, notamment, de l’éducation reçue et de l’environnement dans lequel l’animal a évolué. Il serait sans doute plus prudent de parler de ténacité que d’agressivité.

Un chien agressif est un chien dominant

Cela est faux.

Un chien agressif n’est pas forcément un chien dominant. Il existe bien d’autres formes d’agression que l’agression de dominance.

Parler de dominance revient à attribuer une position sociale au chien dans un groupe, c’est donc un concept qui ne s’applique qu’à la relation de groupe et ne préjuge en aucun cas du caractère du chien. Le vrai dominant est un chien qui respecte les codes sociaux en protégeant les autres individus par son assurance et en inspirant confiance. C’est l’opposé d’un chien bagarreur !

Un chien de 1ère ou 2ème catégorie est un chien dangereux

Cela est faux.

Les catégories 1 et 2 de chiens correspondent à un classement de races basé sur une apparence morphologique (notamment puissance de la mâchoire et puissance musculaire). Ils ont été appelés “chiens dangereux” mais cela ne signifie pas qu’ils sont plus agressifs et mordent davantage que d’autres chiens d’autres races. Il n’existe aucune étude génétique ni statistique qui le prouve.

Leur catégorisation a été décidée par les pouvoirs publics suite à leur usage qui en a été fait par certains délinquants. La loi sur les chiens dangereux a été promulguée en 1999 et renforcée en 2008.

Quelle que soit la race du chien, le risque que celui-ci présente un comportement dangereux (amenant la notion de danger potentiel) résulte de la probabilité qu’une morsure se produise et de la gravité de celle-ci.

Le danger tient compte du comportement présenté par le chien (qui dépend de plusieurs paramètres) et de son contexte de garde. En effet, un chien agressif enfermé dans un chenil est potentiellement moins dangereux qu’un chien moins agressif qui vit dans une famille avec des enfants en bas-âge.

Mon chien est agressif

Un chien mord car il a un trop plein d’énergie à dépenser

Cela est faux.

Les chiens n’ont pas besoin de mordre pour dépenser leur trop plein d’énergie. Le mordant n’est pas une pratique à conseiller pour maintenir l’équilibre émotionnel d’un chien.

Toute morsure ne doit pas être prise à la légère mais doit amener le propriétaire du chien mordeur à consulter. Cela constitue même une obligation légale depuis 2008.

Le chien demande pardon en léchant la main de la personne qu’il a mordue

Cela est faux.

Lécher la main ou poser la patte ne constitue ni une demande de pardon, ni une excuse, deux comportements typiquement humains que le cerveau du chien ne lui permet pas de produire.

Cette séquence comportementale est la dernière phase du comportement d’agression lors de conflit “hiérarchique”. Le chien vient ainsi confirmer sa position de vainqueur, auprès de la personne mordue.

Couper les poils devant les yeux permet d’atténuer l’agressivité de certains chiens

Cela est vrai.

La frange diminue la vision et empêche donc le chien d’appréhender correctement son environnement.

La communication avec les autres chiens est de ce fait perturbée, ce qui peut entraîner l’apparition de comportements agressifs.

Les boxers détestent les autres chiens

Cela est faux.

L’agressivité entre chiens n’est pas lié à la race. Il est cependant vrai que certaines races, comme le Boxer, du fait de leur museau écrasé, de leur face peu expressive, de leurs oreilles ou queue coupées et de leur pelage peu (ou trop) abondant, présentent des difficultés de communication. En effet, ces particularités font que leurs congénères ont du mal à communiquer avec eux.

Un remède à ces difficultés consiste à parfaire la communication dès le plus jeune âge du chien en multipliant notamment les contacts avec les chiens de toute race.

Il faut éviter d’intervenir lorsque deux chiens se battent dans la maison

Cela est vrai et faux

Si l’on intervient, il faut le faire dès les prémices du conflit (premiers grognements) pour empêcher que la bagarre n’éclate. En outre, cela permet d’asseoir son autorité vis-à-vis des chiens.

En revanche lorsque le conflit a déjà éclaté, il est préférable de quitter la pièce et de laisser la bagarre aller à son terme. Souvent le fait de quitter la pièce désamorce le conflit. On fera toutefois attention qu’il n’existe pas une différence de format trop importante entre les chiens.

Les chiens se comprennent et le fait de permettre aux conflits d’aboutir (l’issue donne un perdant et un vainqueur) permet de régler les problèmes de hiérarchie qu’il peut y avoir entre eux. Cela permet également au maître d’identifier la nature de la relation qu’il y a entre les chiens (entre les deux, quel est le leader ?) et de la respecter.

Il faut séparer les chiens le temps qu’ils réapprenant à vivre ensemble

Cela est faux.

Séparer les chiens est inutile voire un facteur aggravant car les retrouvailles seront encore plus difficiles, ils auront encore plus de mal à se tolérer ! Dans ce cas, le mieux est l’ennemi du bien : mieux vaut mettre une muselière à vos chiens si vous avez peur qu’ils se battent et consulter un vétérinaire comportementaliste tant qu’il est encore temps 🙂

Sujets en lien avec l’agressivité chez le chien

bande-blanche

achat-sante-conseil-veterinaire-chienbande-blancheVous vous posez une question sur le comportement agressif chez le chien ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste, les professionnels de la santé de votre chien 🐶

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍 Pensez à informer votre entourage en partageant cet article facile à comprendre grâce aux photos et illustrations 👍

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (29 votes, moyenne : 4,69 sur 5)
Loading...

23 commentaires

  • Victoria

    Bonjour, nous avec un chien de 3 ans border collie et une american staff de 7mois. Elle termine ses premières chaleurs et mon mâle l’emprisonne, il ne veut pas qu’elle s’approche de nous et il l’a mord ( deja plusieurs petites plaies) alors nous le mettons dehors. Elle se soumet et pleure, sachant que le mâle est déjà depuis que nous l’avons très possessif. Est ce que ce comportement est seulement passager? Merci

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Votre chienne est en pleine puberté et l’accès à ce nouveau statut peut remettre en question les rapports instaurés entre vos deux chiens (l’oestrus peut également avoir une influence sur les variations d’humeur de la femelle), surtout si vous intervenez mal à propos aux yeux de vos chiens; c’est-à-dire si votre intervention représente un “non sens” dans le langage canin (par exemple, vous empêchez une interaction d’aller à son terme) ou que vous renforcez à votre insu des privilèges considérés comme acquis par le mâle tout en pensant protéger la femelle. Plutôt que de laisser le mâle gérer les contacts entre vous et la femelle, montrez-lui que c’est vous qui détenez cette initiative. Des règles générales sont sans doute à redéfinir, si vous avez l’impression de ne pas y parvenir, mieux vaut consulter un vétérinaire comportementaliste avant que la situation ne se détériore.

  • PRUNET SANDRINE

    bonjour, j’ai adopté un chien ( berger croisé border collie) à la spa alors agé de 6 mois, actuellement 9 mois. depuis peu, il manifeste les faits suivants : veut sauter sur les gens qui nous croisent ou qui entrent ou sortent de mon immeuble en grognant, nous faisons des cours d’éducation dans un club canin, et que tout se passe bien pendant les cours. avec les gens qui connait aucun soucis. fait il cela pour avertir ou par crainte que les gens s’approchent trop de nous ? je le rassure mais visiblement rien n’y fait.

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Votre chien est en pleine période pubertaire, période au cours de laquelle le comportement de garde peut s’affirmer. La puberté est également une période de bouleversement qui nécessite un cadrage éducatif et notamment la mise en place de repères qui permettent au chien de trouver sa place dans le groupe. Sans compter les comportements que peut présenter votre chien compte tenu de ses prédispositions génétiques (chien de berger, chien de troupeau). La rencontre avec les étrangers, notamment dans un contexte territorial est un apprentissage à parfaire en éducation positive et non coercitive. Il faudrait travailler cela avec un éducateur qui vient chez vous mais sans doute faire d’abord le point avec un vétérinaire comportementaliste pour s’assurer de l’absence de trouble émotionnel chez votre chien.

  • MAHE

    Bonjour, j’ai une chienne de presque 4 mois et parfois lorsqu’on lui prend quelque chose de la gueule notamment mon mari et mes enfants elle ne supporte pas, grogne et peut aller jusqu’à mordre. Avec mon mari ça ne se passe pas très bien elle est vite agressive avec lui. Et por les enfants elle grogne souvent lorsqu’ils veulent la prendre. Chose aussi qui arrive souvent c’est que si elle est tranquille et qu’elle ne veut pas être prise elle grogne et elle peut aller jusqu’à mordre. Si on elle est très sociable va vers les gens, elle est joyeuse et agréable. Je l’emmène tous les samedis avec mon fils dans une école pour chiots avec des éducateurs professionnels mais malgré ça son comportement persiste et j’ai peur pour mes enfants et mon mari. Merci beaucoup pour vos conseils.

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Outre l’école du chiot, il serait bien de montrer votre chienne à un vétérinaire comportementaliste. Cela permettrait notamment de vérifier les auto-contrôles. En effet, à 4 mois, le chien doit être non seulement sociable et adaptable mais il doit également savoir se contrôler. Ces différents points sont des pré-requis indispensables pour faire un chiot équilibré, aux abords de l’adolescence. Le tempérament du chien et la manière de communiquer avec lui constituent également deux critères importants à pendre en compte. Cette visite a non seulement un objectif préventif mais permet également de dépister un dysfonctionnement éventuel avant l’évolution vers une agressivité avérée. Le fait que votre chienne présente des séquences agressives fréquentes n’est pas à négliger et nécessite également un examen clinique qui permet d’exclure d’autres causes. Tout cela est réalisé lors du bilan. Cependant il faut aussi laisser se reposer votre chienne quand elle le souhaite (un chiot a besoin de dormir, cela lui permet de récupérer et de grandir !) et ne pas tenter de la prendre dans ces moments là au risque qu’elle ne vous l’exprime à sa manière. Il ne faut donc pas faire intrusion dans son lieu de repos ! Et la laisser manger sans la déranger. Ne tentez pas non plus de prendre un objet de sa gueule et ne laissez pas vos enfants sans surveillance avec celle-ci. Prévenez-la avant d’interagir avec elle en l’appelant calmement et gentiment.

    • MAHE

      Merci pour votre réponse nous allons consulter un vétérinaire comportaliste. Juste pour vous préciser, elle dort bien elle n’est pas dérangée et si nous lui retirons des choses de la gueule c’est juste que nous en sommes contraints lorsqu’elle vole des choses qui ne sont pas bons pour elle. Merci encore pour vos conseils.

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Votre chienne nécessite sans doute un cadre avec des règles bien définies, de l’activité apaisante et qui réponde à ses besoins d’occupation. Par ailleurs, il faudrait lui apprendre à donner les objets en communiquant avec elle de manière appropriée. Tout cela vous sera expliqué en détail par le vétérinaire comportementaliste.

  • Bultel

    Bonsoir,
    J ai une chienne teckel d un an et demie.
    Je l ai eu elle avait trois mois, c est une chienne très active et dynamique.
    Elle a des crises d aboiements quand je rentre du travail cela peut durer plus d une heure, alors que quand mon mari rentre du travail elle ne dit rien.
    Et de temps à autre ces crises la prend alors qu’ on est là.
    Mais le plus embêtant c est que depuis quelques semaines elle essaie de mordre ma fille qui a trois ans . Elles ont grandis ensemble et cela c est toujours bien passé . Ma fille n a pas eu de gestes méchants envers elle. Je ne comprends pas.
    Si mon mari s approche de moi elle vient et essaie de nous séparer. Je crois qu’ elle veut m accaparer et qu’ elle est jalouse des que je m occupe de quelqu’ un d autre qu’ elle.
    Avant elle dormait dans notre lit mais vu l ampleur que ça prend depuis quelques jours on la laisse dans son panier au pied du lit.
    La situation commence à se compliquer, j ai peur qu’ elle attaque ma fille si j ai le dos tourné.
    Merci de votre aide

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Vu le caractère agressif que prennent les séquences comportementales produites par votre chienne, et le risque de morsures associé, qui plus est en présence d’enfant, je ne peux que vous conseiller de prendre rapidement rendez-vous avec un vétérinaire comportementaliste. C’est le professionnel le plus habilité pour répondre à votre demande et prendre en charge votre chienne. Demandez un contact à votre vétérinaire s’il n’est pas compétent en médecine comportementale. En attendant, ne laissez jamais votre fille sans surveillance attentive de votre part ou celle d’adultes.

    • Bultel

      Merci de votre réponse, je vais voir avec un vétérinaire comportementaliste comme vous m avez indiqué.

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Très bien ! Vous me donnerez des nouvelles … 🙂

  • Emilie

    Bonjour, notre chien nous saute dessus essaie d’attraper les vêtements quand on part.
    Lorsque quelqu’un arrive à la maison on dirait qu’il est possédé, on doit lui mettre une muselière sinon il saute et mord les gens qui arrivent chez nous. Ce comportement dure 5 mn le temps qu’il se calme, ensuite il n’est plus du tout agressif il est même en demande d’affection auprès de ces personnes. Nous n’avons pas de solution pour régler ces problèmes. Avez vous des conseils à nous donner ? Merci d’avance

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Il faudrait étudier le comportement général de votre chien dans les différents domaines pour vous répondre avec précision. Si le problème ne se présente qu’au moment des départs et des retours, cela peut être lié à un manque de contrôle dans un contexte d’excitation, à une tentative de contrôle des entrées et des sorties des personnes par votre chien, à un comportement de crainte… Ce qui ne se règle pas de la même manière. Il serait préférable de montrer votre chien à un vétérinaire comportementaliste surtout si l’impulsivité est importante et associée à des comportements agressifs. En attendant, il est impératif d’imposer des règles et un cadre à votre chien en lui apprenant notamment à s’asseoir (en utilisant la récompense par exemple) dès qu’un contexte est susceptible de générer de l’excitation (le repas, la mise en laisse, …) ainsi qu’à attendre. Si votre chien ne pose problème que pour la raison évoquée, une rééducation s’impose tout de même, certainement avec l’aide d’un éducateur spécialisé. Demandez conseil à votre vétérinaire pour vous orienter vers les personnes compétentes.

    • Emilie

      Merci pour votre aide.

  • Traulle

    Bonsoir
    Voila j ai adopté un chien un ans et demi un labrador croisé avec X cher moi c est un chien tres gentil beaucoup de calins carresse et m aime pas resté seul sauf que mon probleme sais que mon chien des que e le sort il est imposs9 de le tenir il tire il ma fais tombe 3 fois et cette apres midi ma fille et aller le sortir comme les autres fois sauf que la il c est pris une crise quiite a se defaire le collier etrangleur et fonce sur un autre chien ma fille rien rien vu venir depuis que j ai ce chien je me leve de bonne heure afin qu il puisse ce defouler sans avoir de chien au tour
    Mon probleme c est qu il a un double comportement cher moi c est un ange et dehors un demon en cette fin d apres midi il. A chope un chien la maitresse me demande de me debarasser de mon chien car il est mechant deja le sien n est pas tres sociable elle veut porter plaintre contre moi j ai essayer d aller leurs parler et avoir des nouvelles de leurs chien mais il ne me reponde pas j ai declarer cette accident a mon assurance afin qu il soit remboursé des frais de vétérinaire mais c est le silence complet j aime cette boule de poils mais j ai tellement peur que je suis prete a reporter ce loulou a la spa ou je l ai eu par peur qu il viendrais y d autre problème que dois je faire pour change le caractere de mon chien c est ancien maitres mon dit qu il etais deja dominateur chez eux donc je peut faire quoi ?

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Il est fort possible que votre chien manque d’activité. Un chien de grand format a besoin d’activité physique (il doit aussi pouvoir courir et pas seulement marcher en laisse) mais également masticatoire (achetez-lui des kongs, des bois de cerf…). Par ailleurs, la marche en laisse est un apprentissage à inculquer selon certaines règles et ce n’est certainement pas avec le collier étrangleur que vous allez parvenir à vos fins. Soit vos difficultés ne sont liées qu’à un problème d’éducation, auquel cas un éducateur qui utilise la méthode positive serait apte à vous aider (demandez un contact à votre vétérinaire traitant), soit votre chien a un autre problème et il faut consulter un vétérinaire comportementaliste. Mais dans tous les cas, il faut s’assurer que votre chien bénéficie de suffisamment d’exercice répondant à ses besoins d’occupation et d’activité, sinon il sera toujours intenable dès que vous mettrez la laisse car il ne sera jamais fatigué ni apaisé. Enfin, si la laisse est constamment en tension, votre chien est toujours en alerte et il n’est pas très étonnant qu’il ait attrapé un autre chien ! Reparlez de tout cela avec votre vétérinaire et voyez si celui-ci vous oriente vers un vétérinaire compétent en médecine comportementale.

  • Voirgard

    Bonsoir mon chiot de 4 mois tous les soir vers 20h devient agressif et me mord la journée cela se passe très bien je précise qu’il a été retirer de sa mère à 1 mois et demi et que je suis la deuxième propriétaire que doit je faire car ses crise dur entre 10 à 40mn j’ai essayer avec des friandises de la calmer mais cela ne fonctionne pas à chaque fois

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      L’équilibre comportemental du chiot dépend de plusieurs paramètres dont sa capacité à se contrôler. Cela est notamment permis par le modelage éducatif reçu de la mère jusqu’à l’âge de 2 mois, puis de son propriétaire qui prend le relais maternel. C’est pourquoi, on conseille entre autres de laisser le chiot avec la mère jusqu’à cet âge. Il est important d’éduquer votre chien dans ce sens, en lui interdisant de vous mordiller, en lui apprenant à s’asseoir avant de manger, en instaurant des phases d’arrêt au cours du jeu, ou en interrompant celui-ci s’il monte en excitation. Il ne faut pas attendre qu’un chien ne se contrôle plus pour lui apprendre à le faire. Il faut anticiper pour lui permettre de répondre de façon adaptée le moment venu 😉 Par ailleurs, un chiot a besoin d’activité et besoin de mordiller. Achetez-lui des jouets qu’il pourra mastiquer, cela le fatiguera et l’apaisera. Sortez-le également plusieurs fois par jour à la rencontre de congénères ou d’odeurs motivantes et apaisantes pour lui ! N’attendez-pas que la situation se dégrade pour en parler à votre vétérinaire si nécessaire. Il vous orientera le cas échéant vers un vétérinaire comportementaliste.

  • Collet

    Merci de votre réponse cordialement

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      De rien, je vous conseille de consulter avant que la situation ne s’aggrave. A la fois pour le bien-être de votre chien, le vôtre mais également celui de votre relation ! Bon courage 🙂

  • Collet noel

    Mon chien très gentil vie avec chienne tout se passe bien !!! Mais quand je vais à la chasse il agresse tous les autres chiens !! Quoi faire ? Il auras 3 en février !!

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte et il est difficile de vous répondre comme cela. L’agressivité est souvent liée à plusieurs facteurs. Si votre chien est un mâle entier, il est possible qu’il y ait un problème de compétition avec ses congénères mâles mais cela ne se résume certainement pas à cela, d’autant qu’il y a sûrement un effet de meute dans le contexte que vous décrivez. En avez-vous parlé à votre vétérinaire ? Car il faudrait s’assurer en premier lieu que votre chien ne présente aucune affection particulière. Vous pouvez également consulter un vétérinaire comportementaliste pour faire un bilan comportemental. Si votre chien est parfaitement équilibré, un test pré-castration peut éventuellement être réalisé avec la pause d’un implant à condition qu’un vétérinaire compétent en comportement ait éliminé un trouble comportemental car la castration ne résout pas tous les conflits ! Avez-vous déjà vu un éducateur ? Pour améliorer les relations conflictuelles entre chiens, certains pratiquent une rééducation avec des chiens adultes régulateurs.

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>