Lymphome chez le chien

Les thèmes abordés

ganglion-lymphatique-cancer-tumeur-lymphome

Ou sont les ganglions chez le chien ? Qu’est-ce qu’un cancer des ganglions ? Quel est l’évolution du lymphome chez le chien ?

Découvrez nos conseils vétérinaires illustrés et des réponses aux questions que vous vous posez concernant ce cancer du système lymphatique et des organes internes chez le chien…

Définition du système lymphatique chez le chien

Le système lymphatique assure la défense de l’organisme contre les infections. Il est principalement constitué de vaisseaux et de ganglions (des petits organes en forme de haricot) dans lesquels circule la lymphe, un liquide transparent contenant des lymphocytes.

Le système lymphatique est relié aux différents tissus et organes du corps, à l’exception du système nerveux, du cartilage et des muscles.

On distingue les lymphocytes T et les lymphocytes B, des cellules de la famille des leucocytes, encore appelés globules blancs. Les lymphocytes sont produits dans le thymus et la moelle osseuse tandis que leur prolifération est assuré par les ganglions lymphatiques (aussi appelés nœuds lymphatiques) et la rate.

Système lymphatique et lymphome du chien

Définition du lymphome chez le chien

Le lymphome (terme provenant de “lymphocyte”) est un cancer qui consiste en une prolifération tumorale de lymphocytes se propageant au sein du système lymphatique et de différents organes internes du chien. Les cibles de ce cancer sont les ganglions lymphatiques (au niveau de la gorge, du thorax, de l’abdomen…), les organes internes comme les amygdales, le foie, la rate, l’estomac, l’intestin, les reins, les poumons, le système nerveux, le cœur, les yeux, la peau.

Le lymphome est un cancer très agressif et représente jusqu’à un quart des tumeurs malignes chez le chien. Plus le lymphome est diagnostiqué précocement, meilleur est le pronostic. Sans traitement, l’espérance de vie du chien est de 3 semaines à 6 mois.

La cause du lymphome est généralement inconnue mais le cancer touche plus particulièrement :

• Les chiens d’âge moyen, entre 7 et 10 ans.

• Certaines races de chien sont particulièrement prédisposées comme le Boxer, le Golden Retriever, le Saint Bernard et le Scottish Terrier.

• Les chiens présentant un système immunitaire affaibli, dû à un traitement ou à différentes maladie.

Les différents lymphomes chez le chien

Il n’existe pas un lymphome mais plusieurs formes de lymphome, en fonction du type de cellules concernées (lymphocyte B ou T) mais aussi de la localisation de la tumeur dans l’organisme du chien.

Le lymphome ganglionnaire multicentrique

Le lymphome ganglionnaire multicentrique est un cancer généralisé qui constitue la forme la plus représentée des lymphomes (80% des cas chez le chien) : plusieurs ganglions lymphatiques sont atteints.

Il existe différents stades cliniques indiquant le degré d’extension de la tumeur dans l’organisme du chien :

• Stade 1 : le cancer débute par l’hypertrophie d’un ganglion lymphatique, due à la prolifération de lymphocytes tumoraux. Les symptômes ne sont pas forcément visibles mais dans la plupart des cas le chien est fatigué, a une baisse d’appétit et maigrit.

• Stade 2 : la tumeur est encore localisée, elle progresse pour atteindre plusieurs ganglions lymphatiques d’une même région (ceux du thorax ou de l’abdomen par exemple).

• Stade 3 : la tumeur se propage et touche des ganglions lymphatiques d’autres régions. Le lymphome peut s’étendre au foie et/ou à la rate (le plus souvent). Le chien commence à beaucoup boire.

• Stade 4 : tous les ganglions lymphatiques de l’organisme sont atteints (il s’agit d’une lymphadénopathie généralisée) ainsi que la moelle osseuse et les vaisseaux sanguins.

stades-lymphome-tumeur-cancer-ganglion-chien

Les autres formes de lymphome

Le lymphome digestif

Le lymphome digestif représente 5% des cas chez le chien.  Il touche le tube digestif et ses annexes et les ganglions lymphatiques mésentériques (disposés autour du tube digestif). Le vétérinaire met en évidence une ou plusieurs masses abdominales ou un épaississement des anses de l’intestin grêle lors d’infiltration diffuse : lorsque le cancer n’est pas localisé mais diffus, l’intestin paraît épaissi.

Le chien souffre généralement d’anorexie, de vomissements, de diarrhée et d’amaigrissement dus en autre à une occlusion intestinale partielle ou totale de l’intestin.

Le lymphome médiastinal

Le lymphome médiastinal atteint les ganglions lymphatiques médiastinaux et/ou le thymus (organe situé dans la partie supérieure du thorax).

Le médiastin est l’espace situé entre les poumons, qui contient le cœur, l’œsophage et la trachée et d’autres structures.

Le chien est présenté pour difficultés respiratoires, toux ou régurgitations apparues récemment.

La leucémie

La leucémie est une forme de cancer dans lequel des cellules tumorales prolifèrent dans le sang et la moelle osseuse.

Cette forme de lymphome est plus rare chez le chien.

Symptômes du lymphome chez le chien

Selon la localisation du cancer on retrouve des signes respiratoires, urinaires, digestifs (vomissements, diarrhée), oculaires…

Ainsi que des signes généraux  : une perte d’appétit, un amaigrissement, de l’anorexie, de la fatigue, éventuellement de la fièvre.

Dans le lymphome multicentrique, on peut voir une masse palpable, surtout au niveau de la gorge, liée à l’hypertrophie des ganglions sous-maxillaires.

lymphome-du-chien

Diagnostic du lymphome chez le chien

L’examen clinique oriente le vétérinaire vers une suspicion de cancer qu’il va confirmer par des examens complémentaires.

Une cyto-ponction (qui consiste à prélever des cellules tumorales au moyen d’une aiguille) des ganglions lymphatiques ou des organes atteints est réalisée pour un examen cytologique et/ou histologique : le prélèvement récupéré est ensuite analysé et examiné au microscope dans un laboratoire d’histologie afin de déterminer si la tumeur est cancéreuse ou non.

ponction-lymphome-peau-tumeur-chat-chien

En cas de tumeur maligne, l’histologie permet de préciser son type (lymphome dans le cas présent) et son degré de gravité : le type de cellules concernées (lymphocytes B ou lymphocytes T), son grade (développement plus ou moins rapide de la tumeur), son stade (avancée du cancer dans l’organisme).

Pour ce faire, le recours à l’échographie, la radiographie, l’IRM, l’endoscopie et la chirurgie sont parfois nécessaires.

echographie-tumeur-lymphome-ganglion-chien

Traitement du lymphome chez le chien

Chimiothérapie du lymphome

La polychimiothérapie, qui est l’association de plusieurs médicaments de chimiothérapie, constitue le traitement de choix pour ce cancer. En effet, le lymphome est une tumeur très sensible à la chimiothérapie mais les chances de guérison sont faibles. Cette dernière permet essentiellement de prolonger la vie du chien, dans des conditions optimales, avec une rémission des symptômes dans 8 cas sur 10 et une survie médiane de 5 à 20 mois.

La chimiothérapie désigne l’administration de médicaments qui agissent sur les cellules cancéreuses. Le traitement a pour but de détruire les cellules ou de stopper la multiplication.

Chirurgie du lymphome

La chirurgie est envisagée quand cela est possible. Cela dépend du grade, du stade et de la localisation du lymphome.

Le retrait chirurgical doit s’opérer sur une large surface, concernant la lésion elle-même et le tissu environnant. Ceci est plus facile lorsque la tumeur est petite et opérée précocement.

Radiothérapie du lymphome

La radiothérapie est pratiquée quand la localisation le permet (lymphome nasal par exemple).

La radiothérapie consiste à détruire les cellules cancéreuses en envoyant des rayons capables d’irradier une tumeur et ainsi de détruire les cellules qui la composent, bloquant ainsi leur capacité à se multiplier.

L’irradiation détruit les cellules tumorales tout en épargnant les tissus qui l’entourent.

Pronostic du lymphome chez le chien

Le pronostic du lymphome dépend de multiples facteurs : le stade de la maladie (avancée du cancer dans l’organisme), l’expression des symptômes (respiratoires, urinaires, digestifs, oculaires), le grade de la tumeur (son développement plus ou moins rapide), le type de cellules concernées (lymphocytes B ou lymphocytes T), la localisation de la tumeur…

Connaître le stade du lymphome est essentiel pour se faire une idée du pronostic et déterminer le traitement thérapeutique le plus approprié. Moins le lymphome s’est propagé dans l’organisme, meilleurs sont l’espérance de vie et/ou dans certains cas rares les chances de guérison du chien.

Concernant le grade, les tumeurs de grade intermédiaire et élevé répondent mieux à la chimiothérapie mais ont une survie limitée.

Concernant le type de cellules, les lymphomes des lymphocytes T (plus rares) sont majoritairement plus agressifs et ont un pronostic très sombre.

Les leucémies, les lymphomes digestifs, du foie, de la rate et de la peau sont de mauvais pronostic.

bande-blancheachat-sante-conseil-veterinaire-chien

Sujets en lien avec le lymphome chez le chien

bande-blancheVous vous posez une question sur le lymphome chez le chien ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chien 🐶

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (25 votes, moyenne : 4,40 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>