Syndrome de Cadiot-Ball chez le chien

Description du syndrome de Cadiot-Ball chez le chien

Le syndrome de Cadiot-Ball constitue les anomalies qui peuvent accompagner certains cancers.

Il est caractérisé par une ostéo-arthropathie hypertrophiante, c’est-à-dire l’apparition d’éléments osseux s’apposant sur les extrémités des membres.

Ces lésions osseuses sont associées à des lésions primitives, en général des tumeurs. Le plus souvent, celles-ci sont respiratoires. L’origine relève certainement de perturbations complexes.

On l’appelle également ostéoarthropathie hypertrophiante pneumique ou acropachie.

Symptômes du syndrome de Cadiot-Ball chez le chien

• Mauvais état général, concerne en général les chiens âgés.

Boiterieœdème (rétrocédant en quelques jours) et chaleur des membres, douleur faible.

• Déformation progressive des membres : épaississement volumineux des extrémités, froid et non douloureux.

• Atteinte chronique d’un viscère fréquente : en général les bronches et les poumons. La présence éventuelle de tumeurs mammaires est à vérifier.

Traitement du syndrome de Cadiot-Ball chez le chien

Le diagnostic est confirmé radiologiquement par le vétérinaire.

Lors de tumeur bénigne, la chirurgie peut être envisagée.

Le traitement varie en fonction du type de lésion initiale.

A la suite de la guérison du foyer primitif, il a été rapporté quelques guérisons des lésions osseuses (régression progressive).

Pronostic du syndrome de Cadiot-Ball chez le chien

Le pronostic est associé à l’évolution de la lésion primitive. Mais en général, il est mauvais, qu’il s’agisse d’un cancer ou d’une maladie infectieuse chronique.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire