Prendre en charge la douleur chez le chat

Définition de la douleur chez le chat

douleur_chat

De même que l’Homme, le chat éprouve de la douleur lors d’une maladie ou d’un accident. Mais à la différence de l’Homme, le chat ne peut pas la verbaliser. Les mécanismes qui régissent la douleur sont généralement identiques chez l’Homme et chez l’animal.

En dehors de toute considération éthique, la douleur, si elle persiste, peut entraîner des perturbations physiologiques (certains paramètres sanguins, fréquence respiratoire et cardiaque). La douleur non traitée peu aussi influer sur le comportement du chat et retarder le processus de guérison.

Comment reconnaître la douleur chez le chat

Les grilles utilisées en médecine humaine sont inapplicables car le chat ne parle pas. En revanche, ce sont les modifications du comportement du chat qui renseignent sur l’intensité de la douleur.

En général, il est possible d’observer différentes manifestations chez le chat, selon le cas :

• Un appétit diminué ou absent.

• Une posture et une attitude générale de retrait, ou à l’inverse, de l’hyperactivité (excitation, changements de position, manifestations de demande d’attention). Des positions de soulagement : ventre levretté, dos voûté, soulagement d’un membre (perte de l’appui).

• Des boiteries et une possible agressivité à la palpation du site douloureux.

• Une locomotion en rond sans repos ou une diminution des déplacements (élimination sur place).

• Une prostration (yeux mi-clos, mimique faciale, couchage sur le ventre en sphynx).

• Une stupeur et le regard dans le vide (pupilles dilatées). Modifications du faciès associées : paupières tombantes, oreilles basses, mimiques.

• Un arrêt du toilettage.

• Des crachements.

• Un léchage, voire une morsure ou la mutilation des zones douloureuses.

• Des manifestations agressives (la douleur engendre un comportement d’autodéfense).

Comment traiter la douleur chez le chat

Il existe trois paliers de traitement en fonction de l’intensité de la douleur chez le chat :

Douleurs légères chez le chat

En cas de douleurs légères, il est possible d’utiliser des antalgiques faibles qui auront pour action de réduire la douleur. Attention à l’utilisation du Doliprane qui est toxique chez le chat.

Douleurs modérées chez le chat

En cas de douleurs modérées, on pourra utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens : affections chroniques comme l’arthrose.

Douleurs sévères chez le chat

En cas de douleurs sévères, il pourra être administré au chat de la  morphine (et dérivés), notamment pour les douleurs chirurgicales ou certaines douleurs cancéreuses.

Prendre en charge la douleur chez le chat

La prise en charge de la douleur est devenue une préoccupation collective et fait désormais partie de la pratique vétérinaire quotidienne. Elle implique le personnel soignant mais également le propriétaire du chat concerné.

A l’instar de la collaboration que l’on observe, pour les enfants, entre pédiatre et parents, le vétérinaire est l’allié de choix dans cette prise en charge. Il ne faut pas hésiter à lui demander conseil si votre chat se comporte d’une façon inhabituelle.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne : 4,82 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire