Hypothyroïdie chez le chien

Description, localisation et fonction de la thyroïde chez le chien

La thyroïde chez le chien est une glande endocrine située latéralement à la trachée, au niveau des premiers anneaux trachéaux. Elle est formée de deux lobes latéraux verticaux accolés à cette dernière. Sa surface est légèrement lobulée et elle n’est pas palpable à l’état normal chez le chien.

La thyroïde du chien sécrète les hormones thyroïdiennes T3 et T4 responsables de réguler le métabolisme de base et la température interne. Chez le chiot,  ces hormones stimulent la croissance des os longs et le développement cérébral. L’hormone T3 est dix fois plus active que l’hormone T4. L’hormone T4 peut être activée en se transformant en hormone T3 au niveau du foie.

Définition de l’hypothyroïdie chez le chien

L’hypothyroïdie chez le chien est un trouble lié à l’insuffisance d’élaboration ou de sécrétion des hormones thyroïdiennes. On rencontre une prédisposition particulière chez certaines races de chiens comme le Teckel, le Chow-Chow, le Caniche, le Bouledogue, le Pinscher et le Beagle.

thyroide_chien

Symptômes de l’hypothyroïdie chez le chien

On observe, alors, les principaux symptômes suivants :

• Léthargie ou fatigabilité.

• Frilosité, peau froide.

Perte de poils, de part et d’autre du corps, d’aspect symétrique.

Coloration pigmentaire de la peau, présence de pellicules.

• Affaissement des paupières (l’animal présente une mine tragique).

Obésité.

• Diminution de la fréquence cardiaque.

• Insuffisante d’hormones génitales.

• Dans 6% des cas, observation d’un goitre.

• Certains problèmes de peau chroniques (poil gras avec pellicules, infections de la peau) peuvent être reliés à une hypothyroïdie.

bouledogue_francais

Diagnostic de l’hypothyroïdie chez le chien

L’examen clinique complet, réalisé par un vétérinaire, ainsi que des examens sanguins (avec stimulation de la glande thyroïdienne) permettent d’établir le diagnostic.

Traitement de l’hypothyroïdie chez le chien

Le traitement de l’hypothyroïdie chez le chien consiste à contrebalancer le déficit hormonal en apportant des hormones de substitution. Il devra être maintenu toute la vie du chien (hypothyroïdie primaire).

Parfois, une baisse d’hormones thyroïdiennes peut être secondaire à un autre problème. Une complémentation en hormones thyroïdiennes peut alors s’avérer nécessaire de façon transitoire ou à plus long terme (hypothyroïdie secondaire).

A partir du début du traitement, la régression des symptômes est obtenue en 6 à 8 semaines.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire